Archives

« Quand les légumes sont bons », c’est notre Jardin scolaire

Bonne nouvelle, l’association a reçu un petit financement de la fondation Bonduelle afin de « proposer et faire connaître durablement les légumes aux enfants »

logo flb vert HD (3)

 

L’école de Saint Agnant recevra l’association rochelaise Initiative Catering qui propose de belles activités culinaires et si  tout va bien, un groupe d’élève ira visiter un maraîcher bio! En plus de continuer à semer de beaux légumes dans leur jardin!

 

logo_initiative_catering

Pour ce qui est de l’école mexicaine, pleins de légumes à semer, des ateliers cuisines avec des légumes locaux, une pièce de theâtre.

 

Bientôt un article pour donner des nouvelles !!!!!!

 

 

De belles fraises dans l’école de Saint Agnant!

Fin Juin, le jardin de l’école de Saint Agnant en Charente Maritime était déjà bien productif! une belle diversité de plantes cultivées et « sauvages »! parmi elles: fraises, oignons, carottes, salades, pommes de terre, radis, tomates, capucines et pourpiers!!!

 

DSC04255

 

DSC04257

La municipalité du village a offert des petits bacs pour les enfants qui les ont transformé en de belles petites jardinières.

DSC04264

en premier plan, les élèves en train de désherber entre les carottes!

Un producteur du Lot (où j’ai fait du wwooFing il y a quelques années) nous a offert des graines de maïs vert (du Mexique bien sur!) et de haricot vert à gousses violettes (à rames) que les élèves de CE2 à CM2 ont semé avant de partir en vacances… Certains pourront donc voir le résultat de leurs plantations (enfin le collège est en face de l’école!) .

DSC04262

quelques graines de maïs verts par ici

DSC04261

DSC04259

heureusement les haricots sont à rames (très très grimpants) donc même pas de manque de place! on a fait une sorte de « tipi »

 

DSC04274

Les maïs ont germés!

 

DSC04275

Le tipi fait avec les moyens du bord!!

Lors de la dernière journée d’école, les élèves ont découvert grâce à une mini expo photographique, la culture du cacaoyer dans la région du Soconusco au Mexique. Ils ont entre autres appris combien gagne un producteur de cacao, ce qui nous a permis d’aborder un peu le commerce équitable… Et pour finir ils ont pu goûter au pinole, une boisson traditionnelle à base de maïs grillé, qui est parfois comme celui que j’ai apporté, mélangé à du cacao. Les élèves ont également  « dégusté » des graines de cacao grillées, dont l’amertume n’a pas plus à tous le monde! Malheureusement pas de photos de cette découverte, trop occupée à servir le pinole!

DSC04272

Les premières feuilles d’haricots! à noter l’enveloppe des graines de cacao que les enfants avaient dégusté.

Jardins d’expression à Angers

Pendant un colloque sur les jardins scolaires à l’agrocampus d’Angers (qui est vraiment beau!!), nous avons été au Domaine de Pignerolle pour aller voir les jardins d’expression réalisés par des élèves de primaires et collèges.  Le principe:  allier art et jardinage dans un petit « palox » (contraction de palet et box),  un bel outil d’éducation à l’environnement! Le projet a été soutenu et accompagné par la municipalité et Terre des Sciences. Cette année le thème était: « vent de folie au jardin »!

 

DSC04193

DSC04225

 

DSC04224

la nature les a apprivoiser!

 

DSC04218

remarquez la petite fontaine!

 

DSC04216   DSC04211  DSC04206   DSC04204

 

DSC04196

ils ont fabriqué le pont!

DSC04203

j’ai trouvé le schéma vraiment bien fait pour un CE2!

DSC04200

ils ont voulu montré la biodiversité de la vigne!

    DSC04199

 

DSC04197     DSC04195

DSC04231

Celui là faisait parti d’une autre catégorie! celle des Étudiants en paysagisme

A aller visiter si vous passez par Angers cet été!

Plus d’info:

http://www.angersloiremetropole.fr/index.php?id=10805

Des oignons de l’île d’Oléron au Chiapas!

Au début j’étais un peu réticente à l’idée d’offrir des graines de France à un agriculteur mexicain, mais bon de toute manière l’oignon ne vient pas du Mexique (il semblerait venir du Sud Ouest Asiatique) et l’agriculteur (il s’appelle Adan) a déjà cultivé de l’oignon et il lui manquait des graines! Adan est producteur de café et également maraîcher! Il cultive tomates, oignons, carottes, coriandre, radis et autres petites plantes de la région. Il vend 3 fois par semaine au marché bio de Tapachula, qui se trouve à presque une heure de route chez lui. Depuis un an, une maladie attaque le café (un champignon), sa production est devenue très basse;  il dépense alors beaucoup d’énergie et de motivation pour cultiver des légumes. Le climat est tropical humide mais relativement tempérée (10 a 26 °C) car le village se trouve à 1244 m d’altitude! Le village (il s’appelle « El Aguila » (l’aigle) ) dépend économiquement en grande partie de la production du café, ensuite ils arrondissent les fins de mois avec la vente du miel ou de plantes ornementales. Il faut signaler que comme dans beaucoup de villages mexicains, certaines familles vivent en partie grâce à l’argent envoyé le plus fréquemment par le mari qui travaille aux Etats-Unis pendant quelques années (ce fut le cas de Adan qui a travaillé plusieurs années là bas dans des champs de tomates!).

IMGP0261

Les plants de tomates, observez la belle vue prise depuis sa maison

Mais attention ce n’est pas n’importe quel oignon que j’ai ramené! c’est l’oignon de Saint Turjan (autre nom du village de Saint Trojan), une variété locale de l’Ile d’Oléron sauvé de la disparition par l’association « L’oignon de Saint Turjan » . Il s’agit d’un oignon rouge qui était dans le temps commercialisé dans plusieurs villes voisines sur le continent. Il aime le sable, certains l’appellent même « rosé des sables »! alors avec Adan on a ajouté une bonne quantité de sable (sable de rivière…) à la bonne terre et au compost.

Si vous voulez plus d’info sur ce délicieux oignon:

http://www.sudouest.fr/2013/11/07/bientot-un-label-pour-l-oignon-de-saint-turjan-1222295-1584.php

IMGP0263

Les plants d’oignons largement prêts pour le transfert en terre

IMGP0265

encore plus ready ceux là

 

IMGP0269

Mise en terre par Adan

IMGP0271

dans leur nouveau « lit » avec une belle vuE

 

Avant la fin du mois je retournerais voir les petits oignons qui j’espère seront en forme! Adan a beaucoup d’espoir, il n’avait jamais cultivé d’oignon rouge, et ici il coûte 2 à 3 fois plus cher que le blanc!