Des oignons de l’île d’Oléron au Chiapas!

Au début j’étais un peu réticente à l’idée d’offrir des graines de France à un agriculteur mexicain, mais bon de toute manière l’oignon ne vient pas du Mexique (il semblerait venir du Sud Ouest Asiatique) et l’agriculteur (il s’appelle Adan) a déjà cultivé de l’oignon et il lui manquait des graines! Adan est producteur de café et également maraîcher! Il cultive tomates, oignons, carottes, coriandre, radis et autres petites plantes de la région. Il vend 3 fois par semaine au marché bio de Tapachula, qui se trouve à presque une heure de route chez lui. Depuis un an, une maladie attaque le café (un champignon), sa production est devenue très basse;  il dépense alors beaucoup d’énergie et de motivation pour cultiver des légumes. Le climat est tropical humide mais relativement tempérée (10 a 26 °C) car le village se trouve à 1244 m d’altitude! Le village (il s’appelle « El Aguila » (l’aigle) ) dépend économiquement en grande partie de la production du café, ensuite ils arrondissent les fins de mois avec la vente du miel ou de plantes ornementales. Il faut signaler que comme dans beaucoup de villages mexicains, certaines familles vivent en partie grâce à l’argent envoyé le plus fréquemment par le mari qui travaille aux Etats-Unis pendant quelques années (ce fut le cas de Adan qui a travaillé plusieurs années là bas dans des champs de tomates!).

IMGP0261

Les plants de tomates, observez la belle vue prise depuis sa maison

Mais attention ce n’est pas n’importe quel oignon que j’ai ramené! c’est l’oignon de Saint Turjan (autre nom du village de Saint Trojan), une variété locale de l’Ile d’Oléron sauvé de la disparition par l’association « L’oignon de Saint Turjan » . Il s’agit d’un oignon rouge qui était dans le temps commercialisé dans plusieurs villes voisines sur le continent. Il aime le sable, certains l’appellent même « rosé des sables »! alors avec Adan on a ajouté une bonne quantité de sable (sable de rivière…) à la bonne terre et au compost.

Si vous voulez plus d’info sur ce délicieux oignon:

http://www.sudouest.fr/2013/11/07/bientot-un-label-pour-l-oignon-de-saint-turjan-1222295-1584.php

IMGP0263

Les plants d’oignons largement prêts pour le transfert en terre

IMGP0265

encore plus ready ceux là

 

IMGP0269

Mise en terre par Adan

IMGP0271

dans leur nouveau « lit » avec une belle vuE

 

Avant la fin du mois je retournerais voir les petits oignons qui j’espère seront en forme! Adan a beaucoup d’espoir, il n’avait jamais cultivé d’oignon rouge, et ici il coûte 2 à 3 fois plus cher que le blanc!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s