Archive | février 2014

Atelier tortillas à la main!

La tortilla au Mexique c’est comme le pain en France voir même beaucoup plus présent, car de nos jours en France on mange de moins en moins de pain alors qu’ici on ne peux même pas penser manger sans la tortilla! Traditionnellement elle est faite à base de maïs moulu qui a été cuit dans la chaux. Avant chaque mexicaine se levait à 5 h du matin pour moudre le maïs et confectionnait à la main les tortillas pour le petit déjeuner et le déjeuner. Aujourd’hui et en particulier en ville, les femmes n’ont plus le temps ou ne prenne plus le temps et préfèrent aller acheter directement les tortillas à la tortilleria. Les tortillerias ouvrent à 7 h et ferment vers 16H, il est courant de venir avec un morceau de tissu pour y envelopper les tortillas toutes chaudes (si on l’emmène pas, il faut payer 0.50 centavos de pesos pour le papier).

Negocio Tortilleria Verduzco

Tortilleria, la machine fait presque tout!

tortilleria

elles sont donc très fines et franchement c’est comme la baguette premier prix du supermarché… pas vraiment de goût

Pour revaloriser la tradition de la tortilla hecho a mano (faite à la main), les élèves de 4 groupes on participé à son élaboration depuis la cuisson du maïs dans la chaux jusqu’à sa cuisson sur le comal (sorte de poêle spécialement conçu pour cuire les tortillas, cf dernière photo).  La cuisson dans la chaux est appelé nixtamalisation et permet de rendre plus disponible certains acides aminés ce qui donne une tortilla relativement nutritive.

Foto0244

Cuisson du maïs avec la chaux pendant une bonne heure

Foto0250

Rinçage du maïs

On a emmené une partie du maïs à un moulin électrique afin de rentrer dans les temps… Il existe encore quelques moulins électriques dans la ville étant donnée que le maïs moulu est aussi utilisé pour confectionner les tamales et autres plats traditionnels.

IMGP0323

Moulin électrique, c’est comme même plus rapide

IMGP0326

En premier plan le moulin manuel!

IMGP0328

ils se battaient tous pour moudre!!

IMGP0333

Les voilà! cuitent au feux sur le comal bien sur (oui ça change vraiment le goût) les jaunes sont faites avec 100 % de maïs et les vertes on a ajouté des feuilles de chipilin, un arbuste très commun ici, on en reparlera

On a servi les tortillas avec des haricots noirs, du fromage (sec un peu comme du parmesan mais sans le goût) et une sauce légèrement trop piquante (j’avais oublié que les chiles Habanero piquent plus que d’autres variétés…, mais pour certains ça posé pas de problèmes!).  Malheureusement pas de photos des tortillas garnies vu que j’étais en charge de servir les haricots et le fromage ii.

Plusieurs mamans sont venu aider et il était intéressant de voir que plusieurs ne savaient pas faire les tortillas à la main car aujourd’hui si les tortillas sont faites à la maison, il est plus courant d’utiliser la « presse ». De plus, aucune n’avait déjà réalisé les tortillas de chipilin, or les feuilles de cet arbuste son très nutritives et délicieuses.

téléchargement

la presse qui a remplacé la dure labeur de l’étalage à la main

Publicités

Au Mexique, on commence la semaine par une cérémonie d’hommage

Dans le cadre du programme d’éducation civique, chaque lundi matin les élèves réalisent une cérémonie durant laquelle ils rendent hommage à la patrie, récitent des poèmes, chantent l’hymne national et de l’Etat du Chiapas, mentionnent les éphémérides. C’est aussi l’occasion à la fin, d’encourager les élèves pour la semaine à venir et rappeler quelques règles ou événements importants qui vont se dérouler pendant la semaine.

IMGP0076

En premier plan, les élèves du 1 au 3 ème grade (certains ont éducation physique après c’est pour ça qu’ils sont en tenue de sport), 2 nd plan les élèves du 4 au 6 ème grade.

Chaque semaine c’est un groupe différent qui mène la cérémonie, lorsque j’ai pris les photos c’était au tour du premier groupe (6 ans). Ils ont reçu beaucoup d’applaudissements, car la majorité sait déjà lire (ils ont un maître particulièrement efficace) et plusieurs d’entre eux ont lu sans l’aide d’un papier.

IMGP0080

petite marche avec le drapeau Mexicain

 

Pour voir extrait vidéo de la cérémonie cliquer ici.

Recyclage et Réduction

                     Pour une école propre et verte! 

             Le mois de janvier a été particulièrement consacré au problème des déchets générés par l’école. Au Mexique et en particulier à Tapachula, le recyclage est loin d’être aussi performant et répandu qu’en Europe. Par exemple si je veux recycler le plastique ou l’aluminium je dois aller chercher une personne qui achète le plastique, et une autre qui achète l’aluminium, etc… Le camion poubelle de la municipalité passe normalement une fois par semaine, mais beaucoup on recourt au « triciclo » (vélo à trois roues), on paye la personne pour qu’elle emmène nos poubelles à la base (et certains triciclos n’hésite pas à jeter quelques sacs sur les bacs cotés quand ils sont trop chargés…). Dans le cas de l’école, c’est une petite entreprise qui vient acheter le plastique et l’aluminium, l’argent est ensuite investi pour du matériel scolaire.

Foto: Agencia Reforma

Les « triciclos » devant la base. Foto: Agencia Reforma

montage basura

En haut: quelques exemples de déchets qu’on trouve partout dans l’école
En bas, à gauche: vu sur une des rues qui comme beaucoup est utilisé comme dépose poubelles par de nombreux habitants…
En bas, à droite: poubelle pour le plastique (elle fait un peu sale…)

Les enfants sont donc malheureusement habitués à voir des déchets partout (même dans leurs maisons), et c’est pas du jour au lendemain qu’on va leur quitter cette manie de tout jeter par terre (poches en plastique dans lequel on boit les jus vendu par les commerçants ambulants, emballages de chips, etc.). Heureusement cette année, l’école a décidé de participer au programme gouvernementale: « ERA » (Éduquer avec Responsabilité Environnementale), qui a pour objectif de certifier les écoles « durables et saines » et donc un des 5 axes est le recyclage et la réduction des déchets. Depuis une semaine, après la récréation une classe entière est chargée de ramasser tous les déchets, certains parents se sont déjà plaint en disant que c’était le travail du concierge et non des élèves…

IMGP0099

un jus (horchata) servi dans une poche en plastique, et un petit paquet de chips..

Durant la deuxième semaine de janvier, chaque groupe a appris comment faire un compost, l’importance de celui ci pour la nutrition des plantes ainsi que pour la réduction des « déchets » ménagers. On a particulièrement assister sur l’importance de séparer les déchets et sur quels déchets peuvent aller au compost.

IMGP0056

élèves de 1 er degré (CP) dessinant le tas de compost

fières de leurs dessins

fières de leurs dessins

IMGP0059

arrosage du tas avec quelques éclaboussures

On a encouragé les enfants a emmener les épluchures de légumes et fruits et autres déchets de cuisine (pas de viandes/ poissons, ni produits laitiers) afin d’alimenter le compost. Depuis 2 semaines, le bac situé à l’entrée de l’aire de compostage est presque rempli tous les jours! Etant donné la quantité de feuilles sèches, on est loin d’être en sur plus de matière fraîche!