Colloque international sur les jardins scolaires

red huerto encuentro

Du 8 au 12 novembre 2013 a eu lieu à San Cristobal de las Casas (Chiapas,  5 heures de route de Tapachula) le 5ème colloque du réseau des jardins scolaires, réunissant différentes organisations (écoles, universités, associations, entreprises) qui travaillent avec les jardins scolaires.  Nous étions 90 personnes, la majorité venant du Mexique (mais de différents Etats, le pays est divisé en 32 états!), était également présent une association de Puerto Rico (http://comunidadesgaia.org), et nous avons pu échanger par vidéoconférence  avec une ingénieure agronome d’ Uruguay qui gère un grand programme de jardins scolaires dans la capitale: Montevideo.  D’autres pays auraient du être représentés (en particulier le Guatemala) mais passer les frontières en Amérique centrale (en particulier si c’est dans la direction Sud –> Nord) n’est pas aussi simple qu’en Europe!

Durant les 5 jours nous avons échangé sous forme de conférences, ateliers pratiques, tables rondes, sortie sur le terrain, et bien sur pendant les pauses cafés et déjeuners!

Voici les principaux thèmes que nous avons abordé:

l’éducation interculturelle: et oui le Mexique à la chance d’avoir encore une partie de sa population qui vie en accord avec la culture « indigène » (de fait, il existe plusieurs cultures, parmi elles: maya, aztèque, mam). Depuis la colonisation espagnol, ces cultures sont de plus en plus abandonnées, par exemple il est de plus en plus rare d’entendre les langues amérindiennes ou de voir les mexicains en habits traditionnelles. Dans de nombreux villages ruraux, les enseignants viennent de la ville, ne parlent qu’espagnol, et appliquent le programme de l’éducation nationale sans promouvoir les savoirs traditionnels. Certains programmes (souvent portés par des organisations étrangères) de jardins scolaires n’ont pas perduré dans le temps car ils ne considéraient pas la culture locale. Les élèves cultivaient des légumes qu’ils n’avaient pas l’habitude de consommer (ex: carottes, radis, laitues), délaissant les espèces de plantes natives de la région.

             -l’agroécologie: l’éducation à l’environnement étant l’un des objectifs du jardin scolaire, il est normal que sa réalisation suit les principes de l’agroécologie ainsi que les connaissances locales des pratiques agricoles « traditionnels ». Parmi les ateliers proposés, j’ai assisté à celui de prévention des maladies dans le jardin. L’atelier était animé par Helda Morales, une chercheuse entomologiste du centre de recherche ECOSUR, très impliquée dans les programmes de jardins scolaires au Chiapas. Elle a insisté sur l’importance en premier lieu de mieux connaitre les insectes (en particulier les bénéfiques) vivant dans le jardin.  Identifier correctement l’espèce, connaitre son cycle de vie, ses habitudes alimentaires, etc. nous permet de cibler au mieux la « lutte ».  De plus nous avons parler des certaines méthodes de protection comme le contrôle naturel (inviter les insectes bénéfiques, association de plantes).  Et elle nous a rappelé que nous caractérisons souvent trop vite comme ravageurs tous insectes, champignons, virus, etc affectant nos plantes:  jardinier doit également nous apprendre la tolérance, apprendre à vivre avec la nature… Le deuxième atelier auquel j’ai assisté fut celui de lombricompostage où nous avons appris les différentes étapes de cette méthode.

montage lombricomposte

En bas à gauche: liquide produit pendant le processus, très bon engrais foliaire.

– l’éducation « alternative »: plusieurs participants venaient d’écoles alternatives (comme Montessori, Waldorf) et tous partageaient la conviction qu’il est temps de changer notre manière d’enseigner. Une chercheuse de l’université de Veracruz, d’origine Brésilienne: Juliana Mercon a très bien présenté le concept d’éducation étique.  Elle a insisté sur le fait qu’enseigner l’étique ne veut pas dire enseigner ce qui est bon et ce qui est mal, mais d’offrir les conditions pour favoriser la réflexion sur les conventions de ce qui est bon et mauvais.

Nous avons également visité une école Waldorf, vous pouvez voir les photos ici:

https://plus.google.com/photos/104000525282119489546/albums/5947715633148738561

Ma page internet du réseau de jardins scolaires d’Amérique centrale et du sud: http://www.redhuertos.org/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s