Présentation de l’association « Los campesinos de mañana »

LOGO_Los-campesinos-de-manana-2014-10cm

 

 

Cette association (en français: « Les paysans de demain ») a été créée le 26 août 2013 à Rochefort et a pour but de:

– soutenir l’apprentissage de pratiques agricoles respectueuses de la nature dans les établissements scolaires au Mexique et en France ;
– revaloriser le rôle du jardin dans l’autosuffisance alimentaire familiale et locale ;
– promouvoir les savoirs traditionnels (pratiques agricoles, variétés anciennes, recettes, croyances, etc…).

Pour atteindre ces objectifs, l’association envisage de développer des jardins scolaires dans les établissements scolaires mexicains et français, puis de créer des échanges interculturels et éducatifs entre les deux pays. Son premier projet : « Du jardin à la cantine : ici et ailleurs » se réalisera dans deux écoles primaires, une en France dans la région Poitou-Charentes et l’autre au Mexique dans l’état du Chiapas.

Ses membres administrateurs:

Présidente: Rozenn Quique (écologue, actuellement au Mexique pour la réalisation du jardin scolaire et en stage professionnel au sein du jardin botanique régional)

Vice président: Daniel Roblero Roblero (Agronome mexicain)

Secrétaire: Elodie Murian (Orthophoniste)

Trésorière: Elise Grenon (Ethnobotaniste)

Toute personne intéressée par le travail de l’association et qui souhaite la soutenir peut devenir membre. L’adhésion pour une année est de 8 euros. Personne morale: 16 euros. Etudiants/Chômeurs: 5 euros. Contacter par mail l’association pour demander le formulaire d’adhésion.

Lien du blog en espagnol: http://loscampesinosdemanana.blogspot.mx/

4 Commentaires

4 réflexions sur “Présentation de l’association « Los campesinos de mañana »

  1. Bonjour Rozenn. Félicitations pour ton action de sensibilisation des enfants au Mexique, c’est un beau projet. Je recherche des infos sur la permaculture, afin de préparer un prochain dossier du bulletin Refuges LPO INFO no24 qui sera consacré à cette thématique. Je ne connais pas bien ce sujet, car ma partie est plutôt de savoir comment favoriser la biodiversité de proximité dans les jardins, mais pas les cultures. Aurais-tu, s’il te plait, des sites web à me conseiller ou autres ressources biblio incontournables ? Voire, serais-tu intéressée pour relire et corriger cet article (4 pages) – à paraître en hiver 2015 ? Je te souhaite un bon séjour au Mexique et merci par avance ! Nicolas, le copain d’Antoine et Natacha à Rochefort (17).

  2. Qu’est-ce que la permaculture ?
    C’est aujourd’hui reconnu : la nature au jardin apporte bonheur et bien être. Oui mais comment concilier l’homme et la nature ? Une solution peut être de mener votre jardin en permaculture.
    La permaculture est un concept créé dans les années 70 en Australie par Bill Molisson et David Holmgren. Le jardin en permaculture imite la nature : il est auto suffisant et respecte les écosystèmes (biotope et biocénose). Aucun engrais ni pesticides n’est utilisé en permaculture. Diverses plantes indigènes et légumes locaux y sont favorisés. La lumière du soleil et les ressources du sol et en eau sont optimisées, bref il s’agit d’un jardin sain, agréable et durable.

  3. La milpa, méthode mexicaine de culture.
    Les associations de plantes forment des petits écosystèmes qui permettent des cultures durables. Au Mexique, la culture dite de « la milpa » était utilisée par les civilisations amérindiennes pour cultiver le maïs sans épuiser le sol : une technique Maya millénaire qui consistait à associer le maïs (maiz) avec la courge (calabaza) et le haricot grimpant (frijol), encore utilisée de nos jours ! Aussi appelée culture des « Trois Sœurs », la technique milpa est présentée en détail dans le documentaire « Les Moissons du Futur » de Marie-Monique Robin – Arte (2012) et Ushuaïa TV (2014) http://www.arte.tv/fr/mexique/6898456.html à voir !

  4. La forêt-jardin, pour une agriculture d’avenir
    La forêt-jardin est une méthode d’agroforesterie pratiquée depuis longtemps dans les régions tropicales, notamment en Amérique centrale. C’est aussi le modèle initial de la permaculture. Au Mexique, le café et le cacao sont localement cultivés selon le principe de la forêt-jardin. Il s’agit d’un système diversifié appelé « familiares huertos » (vergers familiaux), qui permet aux producteurs d’avoir des revenus toute l’année, une aubaine ! La forêt-jardin permet la production de fruits et de légumes près des habitations. Les arbres sont au cœur de ce modèle d’agriculture aux atouts environnemental et sociétal exceptionnel : en effet, la forêt-jardin est un système durable, autonome, résilient et productif qui n’a pas besoin d’énergies fossiles, d’eau ou de fertilisants ! Ce concept commence à se développer en France avec des essences adaptées aux climats tempérés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s